Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Djerba - Vacances de rêve...
  • Djerba - Vacances de rêve...
  • : Une maison sur l'ile de Djerba... L'endroit idéal pour des vacances de rêve sur l'ile des Lotophages...
  • Contact

Texte libre

<style type="text/css">
html body .expand .buttons .noborder a.facebook, html body .expand .buttons
.noborder a.twitter, html body  .buttons .related a {display:none!important;}
</style

Recherche

Liens

/ / /

El Borj El Kebir


Le Borj El Kébir (la grande forteresse) s'appelle aussi Borj Ghazi Mustapha ou encore fort espagnol. Sur les vestiges d'un ancien fort romain, Roger de Loria, amiral d'Aragon et de Sicile, construisit une nouvelle forteresse. Au milieu du XVe siècle, le sultan hafside, Abou Farès El Hafsi, complète la construction, qui est encore renforcée par le corsaire Dragut en 1557 et en 1560, par les Espagnols, qui y sont, la même année, assiégés et exterminés.
Le fort, de forme rectangulaire, possède plusieurs tours et est entouré d'un très large fossé. On y trouve des canons, des restes de céramique, des boulets de canons, des vestiges romains...

De ses trois mille ans d'histoire, Djerba s'est constitué un patrimoine d'une richesse inégalable, qu'elle garde entre les remparts fortifiés de sa Médina. La Grande Mosquée , le musée archéologique, le Ribat et les Catacombes sont autant de sites historiques extraordinaires.

Le Fort est aujourd'hui ouvert aux visiteurs, qui peuvent y admirer les vestiges de son armement et se promener dans ses chemins de ronde, d'où une vue imprenable sur le port proche de Houmt Souk s'offre à eux.

 

El Ghriba


Il y a bien longtemps en ces lieux encore désert, apparut une jeune femme d'une beauté et d'une distinction sans égales.

De ses mains, elle éleva une cabane de branchages et se mit à y vivre seule. Sa modestie, sa réserve et son existence solitaire firent l'objet de l'étonnement de tous.

Aussi l'appela-t-on bientôt "l'étrangère", "l'étonnante","l'extraordinaire", Ghriba en arabe. De fait son visage rayonnait de sainteté et nul n'osait forcer sa retraite ou éclaircir le mystère de sa vie. Un soir, les gens du village voisin virent des flammes s'élever au-dessus de la cabane, mais comme ils craignaient que l'étrangère ne fût occupée à des pratiques de magie et que la peur les paralyse il ne se trouva pas un seul parmi eux pour s'en approcher. Quand, enfin, quelques-uns résolurent d'aller y voir, la cabane n'était plus qu'un monceau de cendres, et au milieu des flammes qui rougeoyaient de leurs dernières lueurs, ils aperçurent la jeune femme étendue sans vie, mais, ô prodige, son corps et son visage étaient demeurés intacts.

Les villageois comprirent alors que l'étrangère était une femme sainte et pure. Ils se reprochèrent de ne l'avoir pas prise en charge et de ne l'avoir pas honorée comme ils l'auraient dû et, bien pis, de ne s'être pas portés à son secours à l'heure du danger. S'étant consultés, ils décidèrent d'élever une synagogue sur les lieux du sinistre, avec le dessin d'obtenir son pardon. Et c'est en souvenir d'elle que la synagogue qu'ils édifièrent porte jusque de nos jours le nom de la Ghriba.

Une fois passé le portail impressionnant de la synagogue El Ghriba, le visiteur découvre des décorations somptueuses et des reliques religieuses d'une valeur inestimable (telle l'une des plus anciennes Thora au monde).

L'actuel édifice, de construction assez récente, est une imposante construction de forme carrée, éclatante de blancheur, dressée au milieu des champs d'oliviers.

Chaque année, à une date fixe, la synagogue El Ghriba accueille de nombreux pèlerins, venant rendre hommage à ce haut lieu du culte judaïque.

 

L'ile aux flamants roses


Cette presqu'ile, au nord de Djerba, est la retraite des flamants roses.
Le paysage y est magnifique : le bleu turquoise de la mer Méditerranée et la verdure de la forêt accueillent les promeneurs et les campeurs, venus passer une journée dans ce lieu paisible.

 

Pour arriver à l'ile aux flamants roses, rendez-vous au port de pêche de Houmt Souk ; les pêcheurs y ont l'habitude d'emmener, à bord de leurs barques, les touristes visiter l'ile

 

L'ile d'El Kantara


C'est le début de la chaussée romaine. On y trouve les vestiges de l'antique Méninx, fondée dix siècles avant l'ère chrétienne. Les Phéniciens y ont établi des ateliers de pourpre. On y trouve les ruines d'une grande basilique chrétienne, des chapiteaux, des colonnes en marbre...

Partager cette page

Repost 0
Published by